J'étais il y a quelques jours à l'AWS Summit à Paris. Pour ceux qui ne connaissent pas cet événement, il s'agit d'une journée entière de conférences autour du cloud d'Amazon, AWS. Ce rendez-vous est assez intéressant car il permet d'avoir les retours d'expérience de beaucoup d'entreprises venant de milieux différents.

Pour ma part, j'y allais pour la seconde fois, la première fois étant en 2017. J'attendais cette journée vu l'agenda des conférences annoncées.

AWS victime de son succès ?

J'ai eu la chance d'arriver assez tôt (avant 9h), et force est d'admettre que j'ai visiblement bien fait. Dès la keynote d'ouverture, à 9h30, la salle principale est bondée, si bien que beaucoup ont dû suivre la keynote depuis une autre salle via une retransmission. Beaucoup diront que c'est très bien, mais pourtant est-ce réellement intéressant de suivre une conférence au travers d'un écran ?

Cette situation s'est reproduit tout le long de la journée, j'ai du faire l'impasse sur certaines conférences, en raison d'une trop grande affluence... obligé de s'organiser avec les collègues pour aller vite de conférence en conférence pour espérer avoir une chaise de disponible.

Entre les conférences, on a le droit aux halls bondés, au point qu'il est parfois difficile de circuler. Dès la keynote d'ouverture, le ton était donné, 300 personnes au summit de 2012, plus de 6000 l'année dernière, plus encore cette année, j'imagine.

Le palais des congrès semblait bien petit avec autant de monde.

Un programme très intéressant... mais trop chargé...

Le livret de programmes du Summit

Le programme de cette année était très intéressant, avec une forte teinte de sécurité. Je pense que le contexte actuel (RGPD, Vulnérabilité d'infrastructures de grand groupes annoncées régulièrement...) contribue beaucoup à cela.

Le livret des programmes est disponible ici: les conférences sont diverses, petit souci, avec 10 conférences simultanées, le choix est parfois difficile. Même en filtrant en fonction des difficultés/sujets, je me suis retrouvé à plusieurs reprises avec 2 à 3 conférences qui suscitaient mon intérêt au même moment.

Les stands partenaires étaient aussi bien trop bondés pour réellement pouvoir profiter de l'intérêt principal de ces stands, échanger en direct avec les éditeurs.

Point positif néanmoins, les startups étaient bien mises en avant, et les interlocuteurs se sont montrés disponibles pour échanger. La deepracer league aussi était très intéressante, il est agréable de voir les gens rivaliser d'ingéniosité pour insuffler de l'intelligence dans de simples voitures. Pour ceux qui se poseraient la question, la deepracer league est une compétition organisée par Amazon, le but est simple, à l'aide de machine learning, insuffler de l'intelligence dans une voiture qui doit aller le plus vite possible sur un parcours prédéterminé, le gagnant a son billet pour l'AWS RE:Invent qui aura lieu à Las Vegas plus tard cette année.

Le véhicule de deepracer league

L'intérêt principal du summit : Entretenir son réseau ?

J'ai recroisé quelques collègues de missions précédentes, avec qui j'ai pu échanger, j'ai aussi vu quelques entreprises qui était clairement plus là pour le recrutement que les échanges techniques. De même entendre à la fin de quasiment chaque conférence "on recrute" rappelle ce point. Se faire contacter le lendemain du summit sur LinkedIn au seul stand que j'ai autorisé à scanner mon badge me confirme aussi ce point.

Pour ma part, je considère avoir un niveau d'expertise suffisant, ce qui a été confirmé par le fait que je n'ai pas vu beaucoup de chose que nous ne faisons pas dans mon entreprise actuelle (Médiamétrie), pour être honnête, cela m'a même rassuré de voir que nous appliquions beaucoup de bonnes pratiques préconisées par Amazon.

Des présentations de qualités inégales

Les participations auxquelles j'ai participé étaient intéressantes, néanmoins, le contraste entre les présentations faites par des solutions architect AWS et des intervenants des entreprises intervenantes était assez impressionnant. Je comprends néanmoins la difficulté de s'exprimer face à un public, c'est un exercice, qui n'est pas si facile que ça sans en avoir l'habitude, mais se retrouver face à certains intervenants qui crachent littéralement certains termes juste pour suivre la vague, mais n'en saisissent visiblement pas le sens est décevant. Une présentation maîtrisée est bien plus pertinente que une serie de mot clés que l'on entend en boucle.

En conclusion...

Je pense que le summit est bien pour les entreprises qui sont encore en phase de découverte d'AWS, ou qui se pose la question de deployer leurs ressources dedans.

Pour ma part, je ne suis pas certain de me rendre au summit l'année prochaine, je n'ai pas vraiment beaucoup profité de celui-ci...

Vous pouvez retrouver l'ensemble des présentations du summit ici.