Il y a un an et demi, j’écrivais les premières lignes de ce blog. Mon premier article était surtout un défi pour moi : le but premier était "d’oser" mettre sur un site mon point de vue, et de le soumettre à une potentielle critique.

À cette époque, j’étais très content d’avoir une dizaine de lecteurs sur mes billets, aujourd’hui, j’ai plusieurs milliers de lectures hebdomadaires…

Statistique de mon blog semaine 41/2020

Quand un article rencontre beaucoup de succès, comme ce fût le cas dernièrement avec mon post K3S/Vagrant, je passe la barre des 30 000 lectures !

Créer un cluster Kubernetes local avec Vagrant
Tester Kubernetes est assez facile grâce à des solutions telles que Minikube. Toutefois, lorsqu’on souhaite tester des fonctionnalités propres à du cluster,comme de l’équilibrage de charge ou de la bascule, ce n’est plus forcémentadapté. Il est possible de monter son infrastructure Kubernetes su…

Aujourd’hui, je vous propose de voir ce que cela a changé, en bien ou non pour moi.

Ce billet sera très orienté sur mon ressenti personnel, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Je n’étais pas prêt

Comme le dirait Illidan, je n’étais pas prêt : pas prêt à avoir autant de monde qui me lit, pas prêt à avoir autant de soutien, de commentaires, de retour positifs sur ce que j’écrivais.

J’ai commencé ce blog en partant réellement de zéro, en n’ayant presque aucune activité sur les réseaux sociaux. Sans aucun "sponsor" de quelque sorte.

C’est sans doute pour cette raison que j’étais content d’avoir quelques lecteurs, mon but premier n’ayant jamais été d’avoir énormément de monde autour de mon site.

L’idée que j’avais à la base était surtout de pouvoir présenter ma vision des choses, ce que je faisais, et montrer que mon métier pouvait être passionnant. Cela m’a permis aussi que mes proches comprennent un peu plus cette passion qui m’anime !

Mon compte Twitter a d’ailleurs été à la base créé uniquement pour ce blog, sa date de création coïncide avec celle du blog.

Je dois avouer que j’ai toujours du mal à comprendre comment aujourd’hui je peux avoir autant de personnes qui me lisent quotidiennement.

Le revers de la médaille

Cela demande BEAUCOUP de temps

J’avais évoqué le sujet récemment sur Twitter, mais lorsque l’on a une activité de partage, que ce soit un blog comme moi, une chaîne YouTube, des repositories GitHub, un projet communautaire, etc. cela demande BEAUCOUP de temps.

De l’extérieur, on a parfois l’impression que c’est simple. J’étais le premier à pester lorsque mes Youtubeurs favoris ne sortaient pas de vidéos comme prévu. Aujourd’hui, je suis conscient de la quantité de travail que cela représente.

Je ne parlerais ici que de mon expérience personnelle, mais à titre d’exemple, un article tel que celui-ci que vous lirez en quelques minutes peut parfois demander plusieurs heures de travail.

De mon côté, un article non technique va demander minimum 2 à 3 heures de travail, si le sujet m’inspire (en comptant les relectures/corrections), certains articles techniques m’ont parfois demandé plus de 30 heures de travail pour fournir un contenu de qualité.

J’essaie de publier un article par semaine, même si ce n’est pas exactement le cas, je vous laisse donc imaginer la place que mon blog occupe dans ma vie de tous les jours !

Je me suis transformé malgré moi en community manager

Sans être un community manager à temps plein, je me rends compte que je me suis malgré moi transformé en community manager.

En effet, je gère maintenant mes réseaux sociaux (Twitter/LinkedIn/Reddit pour la version EN), les messages que je reçois en direct, ou en commentaires sur mes posts, les commentaires sur ce site que je prends de lire et auxquels j’essaie toujours de répondre.

De même, j’anime mon site, en postant régulièrement du contenu sur les réseaux sociaux, j’essaie de participer à d’autres projets autour et contribuer aussi à la réussite d’autres projets personnels que je trouve géniaux.

Toutefois, tout ça demande aussi du temps, aujourd’hui cela me demande environ 2 à 3 heures par semaine.

Tout n’est pas sombre !

Au vu de ce que j’ai écrit plus tôt, on pourrait croire que je pense que tout est sombre, ce n’est absolument pas le cas !

Je suis très content d’avoir réussi à partager mes passions autour de ce blog, d’avoir du monde qui me lit, qui me suit, qui échange avec moi !

Facilité d’écriture

Aujourd’hui, après près de 50 billets sur ce site, je me rends compte que j’écris de plus en plus facilement, je ne rencontre plus les blocages que j’avais au début. J’ai appris à prendre confiance dans ce que je dis. Professionnellement, j’ai aussi plus de facilité à retranscrire mes idées dans des mails ou présentation par exemple.

Quand je relis mes premiers billets, je ressens cette évolution, je vois clairement que mon style a changé.

Ce blog me permet aussi de lutter contre mon syndrome de l’imposteur. Le fait que les gens trouvent mon contenu intéressant me conforte dans l’idée que j’ai ma place au poste que j’occupe.

Partager ses connaissances

J’en ai déjà parlé plusieurs fois dans le passé, je suis un autodidacte. Si j’ai pu arriver là aujourd’hui, c’est parce que certains ont pris le temps de faire ce que je fais : partager. Mettre à disposition, gratuitement, ses connaissances est une vraie richesse.

Je fais partie de ceux qui considèrent que la connaissance n’est pas quelque chose que l’on doit monnayer, c’est une richesse à laquelle tout le monde devrait pouvoir accéder.

Pourquoi tu me racontes tout ça ?

C’est une vraie question pour le coup, pourquoi je raconte ça ? Parce qu’on parle souvent du côté "shiny" d’avoir un site, une chaîne YouTube/Twitch, d’être une e-célébrité sur les réseaux sociaux. On parle bien moins souvent de l’envers du décor. Si c’était à refaire, je referais la même chose, toutefois, j’aurais aimé qu’on me dise le travail que représentait réellement un petit blog.

Le rythme d’un article (presque) par semaine est celui que JE me suis imposé, je suis conscient que personne ne m’en veut quand je ne publie pas de manière hebdomadaire, toutefois, j’ai aussi vu que cela me permettait de fédérer plus de personnes autour de mon site, et si j’écris, c’est pour être lu, pour pouvoir confronter mes points de vues avec d’autres personnes qui sont dans le domaine.

C’est aussi pour que les personnes qui démarrent aujourd’hui une activité de partage similaire soient conscientes de la quantité de travail que cela représente et de l’impact dans sa vie personnelle. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une moitié très compréhensive à ce sujet.

En conclusion

Pas de panique, la semaine prochaine, on revient sur des billets concrets. J’avais juste besoin d’écrire ce ressenti, d’expliquer pourquoi je mets parfois du temps à répondre quand vous me contactez (certains ont attendu de nombreux jours une simple réponse).

De même, sachez que partager ses connaissances, quelque soit la forme est une formidable aventure, même si j’ai moi-même eu ma dose de personnes malveillantes et insultantes, j’ai aussi côtoyé beaucoup de personnes formidables avec qui j’ai pris plaisir à échanger.

Si vous hésitez encore à vous lancer, foncez, vous n’avez pas grand-chose à perdre si ce n’est rencontrer des gens géniaux qui partagent les mêmes passions que vous !