Je vois et j'entends régulièrement dire qu'"il faut recruter plus de femmes dans l'IT". Derrière cette phrase se cachent pourtant beaucoup de choses.

Dans ce post, je vais vous donner mon avis sur la présence des femmes dans les métiers de l'IT.

Les faux a priori

Cela fait plusieurs dizaines d'années que l'on répète en boucle que l'IT est un monde d'hommes, on le répète tellement qu'on finit par croire que c'est réel...

Dernière lecture en date, en lisant un article sur les témoignages concernant le management plus proche de la prédation sexuelle qu'autre chose qui a eu lieu chez UbiSoft, je tombe sur cette phrase :

Si le monde de la tech est un monde moderne, cool et machiste, celui des jeux vidéo l’est encore plus.

Voilà comment on contribue à ne pas faire changer les choses, félicitations aux journalistes qui persistent et signent de telles inepties.

J'ai eu la chance de travailler avec des femmes à divers postes dans l'IT, de manager à développeuse, en passant par des cheffes de projet, architecte ou ingénieure de production, et force est d'admettre que ... ça ne change rien! Il s'agit de collègues comme d'autres.

Les blagues sexistes et machistes sont effectivement fréquentes dans l'IT, mais c'est (heureusement) une minorité qui se comporte ainsi, et beaucoup de femmes s'épanouissent dans ce domaine.

"Il faut recruter plus de femmes"

Cette phrase là je l'ai aussi beaucoup entendue. Il faut des femmes dans l'IT, oui, mais à quel prix ?

Quand je vois des entreprises se gargariser de prôner l'égalité des sexes en recrutant 50% d'hommes/50% de femmes, mon seul constat est qu'on ne recrute pas des compétences, mais un sexe, une statistique, pour se donner bonne conscience. Un peu comme l'écologie qui permet juste de se donner une image plus cool.

Ceux qui me parlent de "discrimination positive" oublient qu'il y a tout de même une discrimination. J'ai participé à plusieurs reprises à des recrutements, et pour ma part, je juge les compétences et l'état d'esprit, pour voir si la personne pourra s'intégrer dans l'équipe sans créer de tension. À aucun moment, le sexe, la couleur de peau (c'est à la mode), l'orientation sexuelle, ou le fait que le candidat élève des licornes albinos ne rentrent en ligne de compte!

J'ai grandi à Clichy-sous-bois, en Seine-Saint-Denis, et à aucun moment je n'aurais voulu être recruté à cause de ce point, en permettant de remplir une statistique.

Pourquoi? Parce que lorsqu'on est recruté ainsi, la seule chose qui en ressort est cette étiquette, quelles que soient nos compétences, on restera le jeune issu de banlieue qui a été recruté pour remplir une stat, et aussi parce qu'en remplissant cette stat, j'ai peut-être pris la place de quelqu'un de plus méritant que moi.

De mon point de vue, recruter une femme pour recruter une femme est tout aussi stupide. D'autant plus quand je vois à quel point les recruteurs peuvent avoir du mal à recruter tout court, se mettre de telles limitations est encore plus contre-productif.

On se trompe de combat

Alors que fait-on? Nous avons effectivement dans nos domaines de métiers peu de femmes, c'est un fait.

Mais le vrai problème est-il vraiment le recrutement ? Non pas que je remette en cause le fait que certains recruteurs ont des a priori racistes et/ou misogynes, mais pour moi le souci n'est pas dans le recrutement.

Le vrai problème est que cela fait des décennies que l'on répète que l'IT est un monde d'hommes, personnellement, je n'ai jamais compris en quoi avoir un pénis me permettait d'être plus efficace pour taper du code et dessiner des nuages. Ce qui en résulte c'est que l'on forme moins de femmes car on laisse ce mythe faire parler de lui et que, de fait, on attire moins ces dernières.

De mon point de vue, il faut réussir à motiver les jeunes femmes à s'orienter vers les métiers de la tech dès leurs études, leur montrer à quel point nos métiers sont captivants, passionnants, que ce sont des métiers où femmes et hommes peuvent complètement s'épanouir.

Mais c'est aussi aux hommes de changer la donne, en ne laissant pas passer les préjugés sexistes, les blagues stupides ou en ne qualifiant les femmes que sur leur physique (les trois sont malheureusement du vécu...), c'est à nous de réagir pour faire du monde de l'IT un monde plus sain, pour tous, et toutes.